Objectif

Le Groupement des Protistologues de Langue Française réunit les chercheurs d’expression française qui étudient les PROTISTES (au sens le plus large) sous tous leurs aspects: structure et ultrastructure, systématique et phylogénie, biochimie, biologie moléculaire, génétique, médecine, importance dans les écosystèmes. Il accueille ainsi des scientifiques, des médecins, des pharmaciens, des vétérinaires, des paléontologistes, des biochimistes, des généticiens….

D’expression française, il regroupe les chercheurs concernés des Universités et organismes de recherche français. Sont également accueillis au sein du G.P.L.F. de nombreux chercheurs des pays européens voisins de la France (Espagne, Italie, Suisse, Belgique, Angleterre … ), d’Europe Centrale et Orientale (République Tchèque, Roumanie, Pologne, Russie … ) et de plusieurs pays africains (Tunisie, Sénégal, Cameroun, Bénin…)

En favorisant les échanges scientifiques de toute nature entre ses membres (colloques, réunions, conférences, publications), le G.P.L.F. a pour but de concourir au progrès des connaissances dans tous les domaines de la PROTISTOLOGIE. Chaque année le G.P.L.F. tient une réunion annuelle dont l’organisation est confiée à l’un de ses membres, dans une ville française, européenne (Genève en 1967, Madrid en 1971, Anvers en 1975, Barcelone en 1986, Bruxelles en 1990) ou africaine (Dakar en 1988, Tunis en 1998, Dakar 2006) et Séville en 2008. Mai 2009, « Moteurs et senseurs chez les eucaryotes unicellulaires » au Muséum d’Histoire Naturelle, Paris. Novembre 2010 Journées Franco- Tunisiennes de Parasitologie l’Institut Pasteur de Tunis « Protistes d’intérêt médical et vétérinaire : de la dispersion environnementale à la prise en charge clinique ». Octobre 2011, Journées thématiques à Clermont,« Biodiversité des protistes et autres micro-organismes de l’environnement » .

En 2012, la rencontre sera organisée par l’IFREMER à la Rochelle

 

En 2004, La Société Française des Microscopies, la Société de Biologie Cellulaire de France, la Société Française de Génétique, la Société Française de Biologie du Développement, le Club Exocytose-endocytose et le G.P.L.F ont décidé de se regrouper au sein d’une nouvelle association: la Fédération Réaumur des Sciences du Vivant (FRSV).

La Fédération Réaumur s’est donnée pour mission de promouvoir les objectifs scientifiques des sociétés savantes adhérentes et d’être une force de proposition et d’organisation des sciences du vivant. Elle s’efforce de favoriser l’enseignement des sciences du vivant, la diffusion des connaissances au sein de la communauté scientifique et vers les étudiants, les enseignants et le grand public, de répresenter les adhérents auprès des établissements publics de recherche, des pouvoirs publics et des institutions nationales et européennes. Au travers des associations adhérentes, elle regroupe plus d’un millier de chercheurs, enseignants, et étudiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *